« Le secteur de la Région de Murcie doit respecter les mêmes règles que ceux qui produisent en dehors de l'UE »

LORCA (MURCIA), 31 mai. (EUROPA PRESSE) –

Le président du Gouvernement régional, Fernando López Miras, a déclaré jeudi à Lorca, lors de l'Assemblée générale du Coordonnateur des organisations paysannes et d'élevage de Murcie (COAG-IR Murcia), que « la campagne doit produire et être rentable », et pour ce faire, « nous devons respecter les mêmes règles que ceux qui produisent en dehors de l’Union européenne ».

« Je ne me lasserai pas d'exiger des clauses miroir pour les produits en provenance de pays tiers, ni de demander l'augmentation des contrôles aux frontières et, bien sûr, nous voulons que les accords avec les pays qui ne font pas partie de l'Union européenne soient rigoureusement respectés » , a réclamé le chef de l'exécutif régional.

Par ailleurs, le plus haut responsable régional a exprimé son inquiétude quant aux effets de la sécheresse, « qui affectent particulièrement les cultures des zones arides », selon des sources communautaires dans un communiqué.

Pour cette raison, a rapporté López Miras, le gouvernement régional « demande un changement réglementaire qui facilite l'assistance aux risques, et c'est pourquoi nous avons également augmenté l'intensité de l'assurance agricole, afin de réduire le coût que chaque agriculteur et éleveur doit assumer au moment de la contracter. « .