Les marques de sport contrefaites causent des pertes de 84 millions par an aux fabricants en Espagne

MADRID, le 12 juin. (EUROPA PRESS) –

La contrefaçon d'équipements sportifs coûte aux fabricants 84 millions d'euros par an, soit l'équivalent d'une perte de 12,5% des ventes, selon les dernières données publiées par l'Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO) à l'occasion de la Journée mondiale anti-contrefaçon. Tasse.

Dans le cas de l'Europe, les pertes s'élèvent à 850 millions d'euros par an, un chiffre qui n'inclut pas les articles comme les maillots de football ou les baskets, qui représentent une part très importante des 12 milliards d'euros par an perdus en Europe dans le secteur de l'habillement. L'Europe .

Selon le « Baromètre de la propriété intellectuelle chez les jeunes » de l'EUIPO, 13 % des jeunes Espagnols âgés de 15 à 24 ans reconnaissent avoir acheté intentionnellement des équipements sportifs contrefaits, un pourcentage qui tombe à 10 % dans la moyenne européenne.

À la lumière de ces données, l'Association pour la défense de la marque (Andema) a averti que la distribution et la vente de contrefaçons nuisent non seulement « énormément » à l'économie et à l'emploi, mais aussi à la réputation des entreprises et, bien sûr, à la la santé et la sécurité du consommateur.

Ainsi, tant l’Andema que l’EUIPO soulignent que les équipements sportifs contrefaits peuvent tomber en panne et contenir des ingrédients toxiques ou dangereux.

« Ils ne passent pas les contrôles de qualité, ils ne respectent pas la réglementation et, en plus, ils sont très nocifs pour l'environnement. Lorsqu'un amateur de sport achète délibérément une contrefaçon, on peut dire qu'il jette des pierres sur son propre toit, mettant sa santé en danger, sa sécurité et le sport qui le passionne tant », a déclaré le directeur général d'Andema, Gérard Guiu.

Andema attire l'attention sur la collaboration « indispensable » des marques avec le sport à travers le sponsoring comme argument dissuasif envers les fans qui achètent intentionnellement des contrefaçons, et rappelle que cet été auront lieu en Europe de grands événements sportifs, comme l'Euro 2024 ou les Jeux olympiques et paralympiques. Jeux à Paris.

« Les sociétés propriétaires de marques sont de grands sponsors du sport et des événements importants pour les fans, tant des sports de masse que des sports minoritaires, et elles jouent un rôle essentiel dans la réalisation de ces événements. Si les marques n'avaient pas la capacité de sponsoriser, elles seraient affectées. le sport et les événements sportifs », a souligné Gérard Guiu.