Le tracteur AP-4 à Los Palacios est dissous mais les autres à Las Cabezas ou Écija continuent

SÉVILLE, 10 février (EUROPA PRESS) –

Les semi-remorques réalisés par les agriculteurs, dans le cadre de leurs protestations sans communication préalable et sans autorisation, contre les politiques de durabilité de l’Union européenne en raison de leur impact sur leur activité et en demande de soutien face à des aspects tels que la sécheresse ou la hausse des coûts de production, continuent de provoquer des incidents dans la circulation dans la province ce samedi.

Concrètement, et comme l’ont informé Europa Press des sources du Centre andalou de gestion du trafic, même si à 17 heures le tracteur qui bloquait les deux sens du tronçon de l’autoroute AP-4 correspondant à Los Palacios et Villafranca, la mobilisation des agriculteurs s’est poursuivie à kilomètre 45,7 de ladite route, à Las Cabezas de San Juan, avec des coupures de circulation dans lesquelles les agriculteurs autorisent la circulation par intermittence, provoquant en tout cas des retards.

Un autre tracteur continue également à empêcher la circulation dans les deux sens au kilomètre 571 de la N-IV, à Los Palacios, ainsi que dans le tronçon de l’autoroute A-4 correspondant à Écija, au kilomètre 441 plus en détail.

De même, et pour un autre jour, un autre piquet d’agriculteurs pèse à l’intersection des routes régionales A-451 et A-406, à El Saucejo, toujours avec de brefs moments pendant lesquels les manifestants autorisent le transit des véhicules.