Le gouvernement de la Rioja exigera auprès de l’Exécutif central et de l’UE les revendications convenues du secteur agricole et de l’élevage.

LOGROÑO, 8 février. (EUROPA PRESS) –

Le président du Gouvernement de La Rioja, Gonzalo Capellán, a transmis aux représentants des agriculteurs et des éleveurs appelant aux mobilisations de ces jours dans notre Communauté, son ferme engagement à « réclamer devant les administrations compétentes et être porte-parole devant le Gouvernement de L’Espagne et l’Union européenne des exigences convenues avec le secteur agricole et de l’élevage pour améliorer la croissance et le bien-être des habitants de la Rioja. Tout cela, au-delà des couleurs politiques, quel que soit celui qui gouverne. Il est impossible de défendre les intérêts. de La Rioja, sans défendre les intérêts des agriculteurs et des éleveurs, une partie essentielle de notre territoire.

Le chef de l’Exécutif, accompagné du ministre de l’Agriculture, de l’Élevage, du Monde rural et de l’Environnement, Noemí Manzanos, a reçu au Palais du Gouvernement de La Rioja une délégation d’agriculteurs de différentes zones géographiques, avec lesquels il a examiné un dossier avec le plus de 20 mesures spécifiques de soutien au secteur que le gouvernement de La Rioja a adoptées depuis le 30 juin 2023 et qui ont été remises aux participants à la réunion.

Parmi eux se distinguent les 17 millions d’euros, dans une première année, destinés à atténuer la crise des excédents de vin, qui ont permis d’assurer la vente de raisins à des prix agricolement rentables à 5 500 agriculteurs. À son tour, le secteur sera le protagoniste du Plan historique d’incitation au travail indépendant, qui disposera d’un total de 55 millions d’euros et accordera pour la première fois une aide directe aux travailleurs agricoles et éleveurs qui cotisent au régime agraire spécial.

L’engagement en faveur du monde rural se reflète de manière évidente dans les budgets pour 2024 qui seront gérés par le ministère de l’Agriculture, de l’Élevage, du Monde rural et de l’Environnement. Un total de 145,37 millions d’euros pour offrir plus d’efficacité, de productivité et de rentabilité et qui augmente de plus de 20,8 millions d’euros, soit 14,6 pour cent par rapport à 2023. Un poste important, 3,1 millions d’euros, sera utilisé pour soutenir un autre secteur pertinent, comme celui des champignons. , avec des aides directes pour compenser l’augmentation des coûts de production.

Le dialogue permanent avec le secteur, le renforcement des contrôles pour garantir le respect de la loi sur la chaîne alimentaire, la demande au ministère de modifier les conditions de la récolte verte pour la campagne 2023/2024, la demande au gouvernement espagnol d’exclure le Le loup de LESPRE ainsi que l’UE pour compter sur les régions dans la conception de la future Politique Agraire Commune, sont quelques-unes des actions entreprises par le Gouvernement de La Rioja au cours de ses sept premiers mois.

De même, il a réitéré que le gouvernement de La Rioja partage les préoccupations des agriculteurs et des éleveurs pour leur présent et leur avenir, étroitement liés à ceux de notre peuple. A partir du dialogue permanent, l’Exécutif régional a renouvelé sa ferme intention de continuer à gouverner avec les campagnes et jamais contre les campagnes.