La Chine ouvre une enquête sur les importations de brandy en provenance de l’UE

Le ministère chinois du Commerce a décidé d’ouvrir une enquête antidumping sur les importations de brandy en provenance de l’Union européenne, une décision qui alimente les tensions commerciales entre Pékin et Bruxelles.

La nouvelle de l’ouverture de cette enquête a pesé sur la cotation à la Bourse de Paris des distilleries françaises Rémy Cointreau, dont les titres ont chuté de plus de 9%, et de Pernod Ricard, qui a perdu plus de 5%.

Le lancement de la procédure par les autorités chinoises répond à la demande d’enquête antidumping présentée formellement par la China Liquor Industry Association le 30 novembre 2023.

Comme l’a indiqué le ministère chinois, la période d’enquête pour dumping s’étend du 1er octobre 2022 au 30 septembre 2023, tandis que les enquêtes pour dommages industriels s’étendent du 1er janvier 2019 au 30 septembre 2023.

L’ouverture de cette enquête reflète les tensions commerciales entre Pékin et Bruxelles, décrites fin novembre dernier par la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, qui a prévenu que « les dirigeants européens ne toléreront pas un déséquilibre persistant » dans son commerce. relations avec la Chine, en assurant que les Vingt-Sept disposent « d’outils pour protéger le marché ».

En ce sens, en octobre dernier, la Commission européenne a officiellement ouvert une enquête contre la Chine pour les aides illégales qu’elle accorde à la production de véhicules électriques, tandis qu’en décembre 2023 elle a annoncé l’ouverture d’une enquête antidumping sur les importations de biodiesel en provenance de Chine.