Grande-Marlaska annonce que la frontière intelligente entre Ceuta et le Maroc sera prête « avant la fin de l'année »

CEUTA, 10 juillet (EUROPA PRESS) –

Le ministre de l'Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a confirmé que la frontière d'El Tarajal à Ceuta sera intelligente « avant la fin de l'année ». Lors d'une visite à la ville autonome, il a souligné qu'« après six ans de travaux et plus de 22 millions d'investissements, Ceuta dispose aujourd'hui d'un poste frontière moderne, adapté aux besoins et aux exigences de l'Union européenne (UE), dont bénéficiera la ville autonome et toute la population de Ceuta. »

Après avoir fait état de l'achèvement des infrastructures du passage frontalier, il a annoncé que la frontière intelligente sera pleinement opérationnelle avant la fin de 2024, conformément aux prévisions et aux délais fixés par l'Union européenne. Le responsable ministériel s'est rendu à Tarajal accompagné, entre autres autorités, de la déléguée du Gouvernement à Ceuta, Cristina Pérez, et du directeur général de la police, Francisco Pardo.

Marlaska a visité les installations des trois nouveaux terminaux aménagés au poste frontière pour l'entrée et la sortie des piétons et des véhicules et a reçu des explications sur la réorganisation des espaces pour faciliter une plus grande efficacité et rapidité des déplacements. Les travaux ont inclus une adaptation complète de l'infrastructure, qui a affecté les espaces intérieurs et les systèmes de surveillance, de production d'électricité, de télécommunications et de sécurité.

Le ministre a confirmé la mise en place du système d'entrée/sortie (EES), connu sous le nom de frontière intelligente, qui a reçu 7,5 millions d'euros grâce à l'investissement réalisé à El Tarajal. L'EES met en place un système de passage agile pour faciliter le passage des travailleurs frontaliers et des résidents espagnols dans les zones d'influence de Tétouan. Les systèmes de télévision en circuit fermé et les systèmes d'identification automatique des plaques d'immatriculation ont également été modernisés.

Entre autres améliorations, les installations frontalières disposent de nouveaux équipements de détection de personnes, d'arches métalliques, de scanners de bagages, de systèmes d'identification pour une recherche rapide d'empreintes digitales, de détecteurs de métaux manuels et de systèmes de contrôle d'accès.

RECONNAISSANCE DE LA POLICE NATIONALE

Avant la visite au poste frontalier d'El Tarajal, Grande-Marlaska a présidé la remise du drapeau espagnol par la ville autonome à la Préfecture de la Police de Ceuta, sur la Place d'Armes de Ceuta, à l'occasion du bicentenaire de la Police Nationale. À l'événement ont également participé le président de Ceuta, Juan Jesús Vivas, outre le délégué du gouvernement dans la ville autonome, le directeur général de la police, et Rosa de Castro, magistrate de la section VI du Tribunal provincial de Cadix, qui a a participé en tant que marraine du drapeau.

Le ministre a remercié la ville de Ceuta pour son offre et le travail des agents de la Police Nationale qui ont vu leurs efforts quotidiens dans la ville autonome reconnus par ce geste. « Ceuta se distingue par son multiculturalisme, mais surtout parce que la coexistence finit toujours par prévaloir face aux difficultés, grâce aux efforts de nombreuses institutions, dont la Police Nationale », a souligné Grande-Marlaska lors de son discours.

Le ministre a salué la vocation de service public des agents de la Police nationale, « qui donnent la priorité au service par et pour autrui, dans le but ultime de sauvegarder les droits fondamentaux et les libertés publiques de tous les citoyens ». Dans ses propos, il a également mentionné expressément « l'effort extraordinaire » que nécessite l'Opération Crossing the Strait (OPE) pendant les mois d'été, « un défi de préparation, de prévention et de capacité de réponse » pour permettre un mouvement massif de personnes et de véhicules. entre deux continents.

« Le drapeau que nous remettons à ce Quartier Général est la reconnaissance du mérite des policiers qui servent ici et aussi des policiers qui vous ont précédé. A eux tous, à leurs familles, notre hommage, tout notre respect et notre affection,  » a-t-il conclu. Le ministre