Borrell exige à nouveau la libération du président déchu du Niger

Le haut représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère, Josep Borrell, a une nouvelle fois exigé ce mardi la libération du président déchu du Niger Mohamed Bazoum dans le cadre de l’anniversaire de son emprisonnement par la junte putschiste.

Borrell a indiqué sur le réseau social

Bazoum est détenu depuis cinq mois au Palais présidentiel de Niamey après avoir été destitué le 26 juillet lorsqu’un groupe de militaires dirigé par Abdourahmane Tchiani, chef de la Garde présidentielle, l’a destitué, constituant ainsi le cinquième coup d’État depuis l’indépendance du Niger. . de France en 1960.

En août, la junte nigérienne a formé un gouvernement de transition, dans la perspective d’une intervention militaire de la CEDEAO, une organisation qui a suspendu le Niger jusqu’au « rétablissement de l’ordre constitutionnel ».