Borrel « prends note » de la reconnaissance de la Palestine et travaillera « sans pause » sur le chemin des deux Etats


Joseph Borrell. – Alberto Ortega – Europa Press

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre à Gaza

BRUXELLES, le 22 mai. (EUROPA PRESSE) –

Le haut représentant de l'Union européenne pour la politique étrangère, Josep Borrell, a déclaré mercredi que « prends note » de la reconnaissance de l'État de Palestine par l'Irlande, l'Espagne et la Norvège et qui œuvrera, dans le cadre de la politique étrangère de l'UE, à faire progresser la solution à deux États.

« Je prends note de l'annonce faite aujourd'hui par deux États membres de l'UE – l'Irlande et l'Espagne – et par la Norvège concernant la reconnaissance de l'État de Palestine. »a indiqué le chef de la diplomatie européenne dans un message sur les réseaux sociaux.

Après la démarche commune entreprise par deux États membres, dont la Norvège, les premiers pays européens à reconnaître la Palestine après la crise générée par l'attaque du Hamas le 7 octobre, Borrell a promis que « travaillera sans relâche » avec tous les États membres pour « promouvoir une position commune de l’UE fondée sur une solution à deux États ».

L'Espagne, la Norvège et l'Irlande ont annoncé ce mercredi qu'elles franchiraient officiellement le pas le 28 et porteraient ainsi à 146 le nombre d'États membres des Nations Unies reconnaissant l'État de Palestine.

Dans le même temps, Malte et la Slovénie ont également déclaré qu'elles pourraient prendre cette mesure prochainement, tandis qu'Israël a critiqué toutes ces décisions et déclaré qu'elles auraient un impact négatif sur la région. Sa réponse ce mercredi a été d'appeler ses ambassadeurs dans ces trois pays pour des consultations.