Sira Rego se concentre sur la nécessité de renforcer la protection des jeunes en matière de santé mentale et de politiques inclusives

MADRID, 23 novembre (EUROPA PRESS) –

La ministre de la Jeunesse et de l’Enfance, Sira Rego, a présidé ce jeudi la réunion du Conseil de la jeunesse de l’Union
Union européenne (UE), qui s’est tenue à Bruxelles, où il a remercié le ton du débat et les contributions et a également mis l’accent sur « la nécessité de renforcer la protection des jeunes en matière de santé mentale et de politiques inclusives ».

Dans un communiqué, le ministère a souligné que les participants ont partagé « des expériences très intéressantes qui nous enrichissent tous et nous donnent des instruments pour faire avancer nos propres réalités ». La commissaire Iliana Ivanova, des représentants des pays membres de l’UE et de la société civile ont également participé à la réunion.

Parmi les conclusions approuvées, ils reconnaissent que la participation des jeunes est « une condition essentielle à tout processus politique, en plus d’être fondamentale pour garantir que les jeunes aient confiance et croient dans le travail des institutions européennes ».

Désormais, la Commission européenne et les États membres de l’UE doivent intégrer la perspective et les besoins de la jeunesse dans toutes leurs politiques.

En outre, les ministres de l’UE se sont concentrés sur la nécessité de fournir aux jeunes un accès aux services de soins de santé mentale et de prendre des mesures de sensibilisation et de lutte contre la stigmatisation.

En ce sens, ils ont mis en avant deux informations : en 2019, plus de 14 millions de jeunes entre 15 et 29 ans avaient un problème de santé mentale. Cependant, près de la moitié des jeunes de l’UE (49 %) ont déclaré avoir des besoins non satisfaits en matière de soins de santé mentale.