Serret critique le refus de la JEC d'étendre le vote par correspondance aux résidents de l'étranger

GÉRONE, le 6 juin (EUROPA PRESS) –

La ministre par intérim de l'Action étrangère et de l'Union européenne de la Generalitat, Meritxell Serret, a regretté que la Commission électorale centrale (JEC) ait refusé d'étendre le vote par correspondance aux Catalans résidant temporairement à l'étranger, et a accusé la JEC de retirer sa « responsabilité » pour garantir le vote.

Dans des déclarations faites ce jeudi à Gérone, la ministre a rappelé qu'elle avait envoyé mercredi une lettre au JEC « faisant état de graves incidents qui ont empêché les Catalans résidant en Belgique de voter », a rapporté le ministère dans un communiqué.

Serret a expliqué que la JEC a affirmé qu'elle n'était pas responsable du retard dans la distribution des bulletins de vote et a exclu la prolongation de la période de vote, qui s'est terminée mercredi.

L'édile a soutenu que le délai aurait pu être prolongé « facilement » et a suggéré que le dépouillement des votes des résidents temporaires se fasse en même temps que celui des résidents permanents, ce qui se fait 5 jours après les élections.

Elle a assuré que le vote externe est « une des questions en suspens », car malgré l'élimination du vote demandé, les obstacles pour les électeurs n'ont pas disparu, selon elle.