L’UE lance un appel à candidature « efficace et immédiat » de l’ordre de la CIJ à Israël pour prévenir le génocide


Déploiement militaire israélien à la frontière avec la bande de Gaza – Gil Cohen Magen / Xinhua News / Contactophoto

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre à Gaza

BRUXELLES, le 26 janvier (EUROPA PRESS) –

L’Union européenne a indiqué ce vendredi que « prends note » de l’ordonnance de la Cour internationale de Justice (CIJ) aux autorités israéliennes d’adopter « toutes les mesures possibles » protéger la population palestinienne et prévenir le génocide, insistant sur le fait que cette mesure de précaution est applicable « efficace et immédiat ».

« Les résolutions de la Cour internationale de Justice sont contraignantes pour les parties et elles doivent s’y conformer. L’UE attend son application complète, immédiate et effective »indique un communiqué conjoint de la Commission européenne et du haut représentant de l’UE pour la politique étrangère, Josep Borrell.

L’UE souligne son soutien continu au tribunal basé à La Haye, aux Pays-Bas, ainsi que « principal organe judiciaire des Nations Unies ».

En ce sens, Bruxelles et le chef de la diplomatie européenne rappellent que les parties ont le droit de présenter des allégations concernant la compétence, la recevabilité ou le fond de l’affaire et que cela n’est pas affecté par la décision adoptée à la demande de mesures conservatoires de l’Afrique du Sud. .

La CIJ a déclaré vendredi qu’elle avait compétence sur cette affaire, garantissant que l’Afrique du Sud pourra poursuivre Israël pour violation présumée de la convention sur le génocide et que le litige pourra donc se poursuivre. La juge Joan E. Donoghue a souligné qu’un « tragédie humaine » à Gaza et a confirmé que la CIJ est « profondément inquiet » en raison du nombre élevé de décès.

Les mesures de précaution, qui sont obligatoires, n’impliquent pas un ordre direct d’arrêter les attaques contre la bande de Gaza mais plutôt une exhortation à prévenir et à poursuivre tout abus contre la population. Ils proposent cependant qu’Israël informe la Cour dans un délai d’un mois des mesures qu’il a prises pour se conformer aux ordonnances de ce vendredi.