L'UE débourse 150 millions pour des réformes macroéconomiques en Tunisie dans le cadre de l'accord sur la migration

BRUXELLES, 4 mars (EUROPA PRESS) –

L'Union européenne a confirmé lundi le versement de 150 millions d'euros à la Tunisie pour aborder les réformes macroéconomiques du pays dans le cadre de l'accord signé l'été dernier qui comprend une allocation de plus de 100 millions pour le contrôle des migrations.

Ces fonds visent à accompagner la Tunisie dans la stabilisation de sa situation macroéconomique et dans ses efforts visant à améliorer la gestion des finances publiques et le climat des affaires, a indiqué la Commission européenne dans un communiqué.

Bruxelles estime que cette aide renforcera la capacité des autorités tunisiennes à garantir une croissance « stable et inclusive », confirmant l'engagement européen en faveur des réformes économiques dans ce pays d'Afrique du Nord.

Ce poste s'inscrit dans le cadre de l'application du protocole d'accord entre l'UE et la Tunisie pour un partenariat stratégique et mondial qui espère mobiliser 900 millions de dollars et comprend 105 millions supplémentaires pour le contrôle des frontières et le retour des migrants subsahariens. Ceci s'ajoute aux postes que la Tunisie avait dans cette section, ainsi en 2023 le pays a reçu plus de 250 millions pour la question migratoire.

Bruxelles affirme que les départs de migrants de Tunisie ont diminué de 80 pour cent avec le pacte migratoire signé en juillet, assurant qu'il sert à lutter contre les trafiquants et à empêcher les migrants de risquer leur vie pour rejoindre l'Europe.

Pese a las críticas de las ONG al acuerdo por entender que está constatado que Túnez sigue cometiendo violaciones contra los derechos de los migrantes y solicitantes de asilo, el Ejecutivo europeo ha defendido el pacto como una especie de plantilla para otros acuerdos que negocia con países de la région.