L'UE débloque 15 millions d'euros d'aide humanitaire pour les plus vulnérables en Birmanie et les réfugiés rohingyas

BRUXELLES, le 20 juin (EUROPA PRESS) –

La Commission européenne a annoncé ce jeudi le déblocage de 15 millions d'euros supplémentaires d'aide humanitaire pour les populations les plus vulnérables de Birmanie et pour celles qui ont trouvé refuge dans les pays voisins, dont la communauté Rohingya déplacée au Bangladesh.

« Le conflit en Birmanie a des conséquences humanitaires dévastatrices pour la population », a déploré le commissaire chargé de la gestion des crises, Janez Lenarcic, qui a rappelé qu'elles sont confrontées à de multiples risques, depuis la grave crise de sécurité alimentaire jusqu'à l'accès limité aux soins de santé essentiels.

« À la lumière d'informations de plus en plus inquiétantes faisant état de violences contre la population civile, il est essentiel que toutes les parties respectent le droit international humanitaire », a ajouté le commissaire, qui a évoqué notamment la situation particulièrement préoccupante dans l'État de Rakhine.

C'est pour cette raison que le commissaire a exhorté « toutes les parties » à faire preuve de retenue et à « respecter leurs obligations de protéger la population civile ». Depuis le coup d'État de 2021, l'Union européenne augmente chaque année son aide humanitaire jusqu'à atteindre 36 millions d'euros en 2024, selon les données fournies par l'Exécutif communautaire.

Avec cette dernière contribution, Bruxelles espère contribuer à fournir de la nourriture, un abri, de l'eau potable, des soins de santé d'urgence à la population, ainsi qu'à contribuer à se protéger de l'environnement le plus dangereux, par exemple en « réduisant leur exposition au danger des mines terrestres ». « .