L’UE appelle à une transition « pacifique, démocratique et ordonnée » au Sri Lanka

MADRID, 10 juillet (EUROPA PRESS) –

L’UE a appelé ce dimanche à une transition « pacifique, démocratique et ordonnée » après la révolte de ce samedi qui a abouti à l’annonce de la démission du président du pays, Gotabaya Rajapaksa, mercredi prochain.

« L’UE suit de près les événements au Sri Lanka. Nous demandons à toutes les parties de coopérer et de se concentrer sur (la réalisation) d’une transition pacifique, démocratique et ordonnée », a déclaré une porte-parole du Service européen pour l’action extérieure, Nabila Massrali.

Ainsi, Bruxelles demande aux chefs des partis politiques la « responsabilité » pour parvenir « à une solution à la crise actuelle et à un retour à la normalité ».

« L’UE évalue les options disponibles pour accroître son soutien à la population du Sri Lanka », a souligné la porte-parole dans le texte publié sur le site du Service pour l’action extérieure.

Ce samedi, des milliers de personnes ont manifesté à Colombo et dans d’autres villes sri-lankaises pour protester contre Rajapaksa après des mois de protestations. Les manifestants ont pris d’assaut la résidence présidentielle officielle et on ne sait pas où se trouve le président.

Après les manifestations, le Premier ministre, Ranil Wickremesinghe, a annoncé sa démission et plus tard, le président Rajapaksa lui-même a promis qu’il quitterait ses fonctions mercredi prochain.