les principaux partis de la coalition gouvernementale gagnent

MADRID, le 14 juin (EUROPA PRESS) –

L'Irlande a mis fin ce vendredi au recomptage des élections européennes après cinq jours de contrôle en raison d'un système électoral complexe basé sur les préférences et, selon les résultats définitifs, les deux principaux partis de la coalition gouvernementale, le Fine Gael et le Fianna Fáil, qui sont inclus au Parlement européen au sein respectivement des familles « populaire » et libérale.

Les deux partis ont obtenu quatre sièges chacun au Parlement européen, avec une différence de seulement 0,35 points de pourcentage, puisque le Fine Gael a obtenu 20,79 pour cent et le Fianna Fáil 20,44 pour cent. Ce dernier a toutefois doublé sa présence, tandis que le parti du Premier ministre Simon Harris a perdu un siège par rapport aux élections de 2019.

Derrière se trouve le parti d’opposition de centre-gauche Sinn Féin, qui a gagné deux députés européens, alors qu’il n’en avait qu’un lors de la législature précédente. Le Parti travailliste a remporté un siège, l'Irlande indépendante en a remporté un autre et deux candidats indépendants qui ne sont alignés sur aucun parti occupent les deux sièges restants, selon le journal 'Irish Times'.

L'Irlande, qui a également organisé des élections locales dimanche, est divisée en trois circonscriptions : Midlands-Nord-Ouest et Sud, qui répartissent chacune cinq députés, et Dublin, à laquelle quatre sont réservées. La répartition est proportionnelle, mais elle ne procède pas d'un seul contrôle, mais implique généralement plusieurs contrôles successifs, et n'est pas ininterrompue, puisqu'elle est suspendue la nuit.

En effet, l'électeur n'a pas à cocher un seul candidat, mais peut établir un classement en fonction de ses préférences, de manière à ce que les candidats les moins soutenus soient éliminés au fur et à mesure des tours.