Les Asturies investiront 1,5 million dans l’achat d’un bâtiment pour relocaliser le Centre pour victimes de violence sexuelle

OVIEDO, le 29 décembre. (EUROPA PRESS) –

Le Gouvernement des Asturies a autorisé une dépense de 1 576 527 euros pour l’acquisition d’un terrain pour relocaliser le Centre de Crise pour Victimes de Violences Sexuelles. Comme l’a indiqué la Principauté à travers un communiqué, l’achat du bâtiment permettra d’élargir les ressources et les équipements de cet établissement pionnier au niveau national, qui a accueilli plus de 800 personnes depuis son lancement en novembre 2020. Les fonds pour l’action proviennent du programme Next Generation de l’Union européenne.

Le Centre de crise pour victimes d’agressions sexuelles, situé dans le centre d’Oviedo, a aidé 296 personnes au cours des dix premiers mois de cette année, soit 48 % de plus que pendant la même période de 2022.

L’équipement a les dimensions strictement nécessaires pour faire face aux situations d’urgence, mais n’a pas la capacité d’offrir un hébergement, de couvrir des besoins particuliers, d’organiser des thérapies de groupe ou de dispenser des formations. Depuis son entrée en service, la demande de soins de la part des femmes et des mineurs victimes de violences sexuelles n’a cessé de croître.

La Principauté consacrera des fonds européens pour développer et améliorer l’ensemble des services du centre. Le montant disponible sera investi dans la relocalisation de l’équipement pour étendre ses fonctions et les adapter aux nouveaux besoins détectés.

Une partie de ce budget sera allouée à l’achat d’un bien qui devra avoir une superficie construite d’au moins 750 mètres carrés, répartie sur au moins deux étages. Il doit également disposer d’un espace jardin extérieur.

En outre, comme l’explique le gouvernement, le bâtiment doit être en bon état d’usage immédiat et exempt de charges et de charges, ainsi qu’à jour de tous types de taxes et de services. L’achat sera effectué après avoir procédé à un appel d’offres auquel pourront participer les propriétaires de biens immobiliers dont les caractéristiques sont conformes aux spécifications techniques établies dans le cahier des charges.

Le centre de crise propose un accompagnement adapté aux demandes, aux besoins et aux horaires de chaque femme. Elle compte actuellement une équipe de sept psychologues et sept avocats, en plus du coordinateur. Face à l’augmentation du nombre de victimes mineures, l’année dernière, une équipe exclusive a été constituée pour traiter ces cas, composée d’un psychologue et d’un avocat.