La Députation Forale d’Almería à Bruxelles adhère au manifeste « Mission Sol »

BRUXELLES, 20 février (EUROPA PRESS) –

La Députation Forale d’Almería a adhéré au manifeste Mission Sol promu par l’Union européenne avec l’objectif fondamental d’entreprendre des actions pour protéger et maintenir la santé des sols aux niveaux mondial, national, régional et local. De cette manière, l’Institution provinciale s’engage à mettre en œuvre des mesures qui contribuent au soin et à la restauration des sols.

La signature a eu lieu ce mardi au Parlement européen, à Bruxelles, lors d’un événement auquel a participé le président de la Députation Forale d’Almería, Javier Aureliano García, qui a scellé sa signature avec celle du directeur de la Mission Sol et adjoint directeur général de la Direction générale de l’agriculture et du développement rural de la Commission européenne, Michael Niejahr.

La députée provinciale pour la collecte de fonds et l’entrepreneuriat européens, José Juan Martínez, la députée pour le développement durable et les médias naturels, María Luisa Cruz, et l’eurodéputé européen Juan Ignacio Zoido ont également participé à la signature.

C’est à la suite de l’inquiétude européenne suite à des études indiquant que les sols stockent près de 80 % du carbone des écosystèmes terrestres et qu’environ 60 % des sols de l’Union européenne sont dans un état insalubre qu’est née cette stratégie. sensibiliser et maintenir les sols en bonne santé et en qualité, car cela est essentiel à la vie humaine et à la nature.

95 % de l’alimentation provient du sol et une grande partie de l’eau potable, de l’air pur et de l’importance de son rôle de capteur de carbone et donc de sa fonction dans la lutte contre le changement climatique en dépendent.

En ce sens, García a déclaré qu’avec la signature de cet accord « nous formalisons l’engagement maximum de la Députation Forale dans la protection et la restauration des sols. Dans cet objectif, nous nous associons à la dynamique et au leadership exercés par l’Union européenne dans le domaine de la santé. de nos sols qui garantissent la prospérité de notre société ».

De même, le président de la Députation Forale a indiqué que « l’exemple du modèle agricole d’Almería peut servir de source d’inspiration pour d’autres territoires car dans très peu d’endroits dans le monde, les sols où sont cultivées les cultures qui nourrissent toute la population sont aussi soignés ». pour l’Europe. Notre agriculture est devenue une référence mondiale pour son excellence et sa durabilité économique et environnementale.

Dans ce sens, le président a expliqué que la province d’Almería représente à peine 0,24% de l’ensemble de la superficie agricole nationale et que, dans cette petite portion de territoire, sont produits plus de 24% des fruits et légumes commercialisés dans le pays. Espagne et plus de 56% en Andalousie, utilisant également l’eau de manière efficace, ce qui favorise la réduction de l’impact environnemental.

Enfin, García a voulu adresser quelques mots de gratitude aux agriculteurs d’Almería, « à ces hommes et femmes qui sont à l’origine du succès de l’agriculture d’Almería et que nous soutenons dans toutes leurs revendications en cette période très délicate. La province d’Almería et ses La députation ira toujours de pair avec l’Europe pour la protection et la restauration des sols, ressource fondamentale pour la qualité de vie de tous les Européens ».

Pour sa part, le directeur de la Mission Sol a déclaré que ce manifeste a été lancé dans le but de promouvoir des mesures qui favorisent et préservent la santé et la qualité des sols et a remercié la Députation Forale d’Almería pour son implication dans ce projet et le visite du président pour signer le document à Bruxelles.

Parmi les principaux objectifs de la Mission Sol, un programme promu par l’Union européenne à travers sa Commission et le Réseau de recherche et d’innovation des régions européennes, figurent ceux de réduire la désertification, de conserver les réserves de carbone organique des sols, d’arrêter l’imperméabilisation des sols et d’augmenter la réutilisation des déchets urbains. des sols, en réduisant la pollution des sols et en améliorant la restauration des sols, ainsi qu’en prévenant l’érosion et en améliorant la structure des sols afin de renforcer leur biodiversité tout en réduisant l’empreinte mondiale de l’UE sur les sols et en améliorant la connaissance des sols dans la société.