Borrell tient son premier appel téléphonique avec le ministre iranien des Affaires étrangères par intérim

MADRID, le 13 juin. (EUROPA PRESS) –

Le haut représentant de l'Union européenne pour la politique étrangère, Josep Borrell, a eu mercredi son premier appel téléphonique avec le ministre iranien des Affaires étrangères par intérim, Ali Bagheri, au cours duquel ils ont évoqué le programme nucléaire iranien et d'autres questions.

« Premier appel avec Bagheri. Nous avons eu des échanges francs, entre autres sur les questions liées au programme nucléaire iranien, à la guerre à Gaza et aux tensions à la frontière entre Israël et le Liban. J'ai également demandé la libération des citoyens européens détenus » , a publié sur son compte de réseau social X.

Pour sa part, le ministre par intérim a assuré qu'ils avaient eu une « conversation honnête et tournée vers l'avenir » concernant les relations bilatérales.

Parmi les questions évoquées par Bagheri figurent le retrait des sanctions de l'UE contre l'Iran et la « situation catastrophique en Palestine », sans toutefois donner plus de détails sur le sujet.

Il s'agit du premier appel que les deux chefs diplomatiques reçoivent depuis la mort du prédécesseur de Bagheri, Hosein Amirabdolahian, décédé le 19 mai dans un accident d'hélicoptère avec le président iranien Ebrahim Raisi et le reste des occupants de l'avion écrasé. . Bagheri était jusqu'alors vice-ministre des Affaires étrangères et principal responsable de l'équipe de négociation sur le nucléaire.

Ce remplacement est temporaire jusqu'à la tenue de nouvelles élections présidentielles, prévues le 28 juin, et la reconfiguration d'un nouveau Gouvernement.