Borrell défend le « papier irremplaçable » de l’UNRWA dans la bande de Gaza


Josep Borrell, haut représentant de l’UE pour la politique étrangère. – Europa Press/Contact/Nicolas Landemard

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre à Gaza

BRUXELLES, le 31 janvier (EUROPA PRESS) –

Le Haut Représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère, Josep Borrell, a défendu ce mercredi le « papier irremplaçable » de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés au Proche-Orient (UNRWA), dans l’œil du cyclone après le licenciement de douze de ses employés, accusés d’implication dans l’attaque des milices palestiniennes le 7 octobre contre Israël.

« Il est essentiel de préserver le rôle irremplaçable de l’UNRWA dans la fourniture de l’aide humanitaire à Gaza », a déclaré le chef de la diplomatie communautaire dans un message sur les réseaux sociaux. En ce sens, il a défendu que même si la situation nécessite une enquête, « les accusations ne peuvent pas obscurcir le travail indispensable et important » de l’agence des Nations Unies.

L’UNRWA a annoncé vendredi dernier l’expulsion et l’ouverture immédiate d’une enquête contre 12 membres de l’organisation pour leur participation présumée aux attaques du 7 octobre contre Israël, qui ont fait près de 1 200 morts et ont été le déclencheur du conflit actuel entre l’armée israélienne et le Hamas en la bande de Gaza, qui a déjà fait plus de 26 600 morts.

La nouvelle est arrivée le jour même où la Cour internationale de Justice (CIJ) exhortait les autorités israéliennes à adopter « toutes les mesures possibles » protéger la population palestinienne de l’enclave palestinienne, contrôlée par le Mouvement de la résistance islamique (Hamas).

Depuis lors, différents États membres de l’UE ont annoncé la suspension des fonds destinés à l’agence, même si Bruxelles maintiendra l’aide bien qu’elle ait demandé un audit européen pour évaluer son fonctionnement interne, suite à des accusations contre des membres du personnel.