Yolanda Díaz défend que l'économie sociale est « une priorité incontestable de l'agenda politique européen »

MADRID, le 24 juin (EUROPA PRESS) –

La deuxième vice-présidente et ministre du Travail et de l'Économie sociale, Yolanda Díaz, a défendu que l'économie sociale est « une priorité incontestable de l'agenda politique européen », lors de son discours de clôture de l'assemblée générale de Social Economy Europe, l'organisation cela représente toutes les entités de ce modèle productif qui représente 8% du PIB de l'Union européenne (UE).

« L'économie sociale est la preuve qu'il est possible de construire un monde plus juste, égalitaire, durable et démocratique et nous devons la placer au centre de l'activité législative européenne », a déclaré la vice-présidente dans son discours.

Díaz a également assuré qu'il travaillerait au renouvellement de l'Intergroupe de l'Economie Sociale au Parlement européen, qui bénéficie du soutien de plus d'une centaine de députés européens de différentes familles politiques.

Comme il l'a expliqué aux représentants européens de ce modèle d'entreprise – qui représente en Espagne, entre autres, les coopératives, les mutuelles, les sociétés de travail, les centres d'emploi d'initiative sociale, les fondations à but non lucratif ou les corporations de pêcheurs -, l'objectif est de faire de l'économie sociale l'économie sociale. centre de l’activité législative européenne en favorisant son intégration dans les politiques industrielles, économiques et sociales de l’UE.

Dans ce sens, Díaz a déclaré qu'il favoriserait le développement de la première recommandation européenne sur l'économie sociale, approuvée pendant la présidence espagnole du Conseil de l'UE l'année dernière, à travers une plus grande dotation financière et un calendrier pour le Plan d'Union européenne. Action pour l'économie sociale.

« Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour lancer de nouveaux programmes qui financent adéquatement le développement du secteur au niveau européen, et nous ferons pression pour la création d'une académie pour promouvoir le coopérativisme au niveau européen », a déclaré le vice-président.

Dans le groupe des 27 pays qui composent l'Union européenne, l'économie sociale compte plus de 2,8 millions d'entités et génère 13,6 millions d'emplois. Dans le cas de l'Espagne, cela représente 10 % du PIB.