Prieto assure que la présidence belge de l’UE devra aborder des questions « pertinentes » pour la Catalogne

Positionne la migration comme le « grand défi de ce siècle »

Le délégué du gouvernement en Catalogne, Carlos Prieto, a assuré ce vendredi que la présidence belge du Conseil de l’UE devra aborder des questions « pertinentes » pour la Catalogne, en référence implicite à la demande du statut officiel du catalan dans les institutions européennes.

À la clôture d’un événement au siège du Bureau du Parlement européen à Barcelone avec l’ambassadeur de Belgique en Espagne, Geert Cockx, Prieto a donné raison aux dossiers approuvés pendant la présidence espagnole du Conseil de l’UE, dans lesquels ils ont également avancé, mais ils Je ne pouvais pas fermer.

Bien qu’il n’ait pas évoqué directement la question du statut officiel du catalan, il a confirmé que certaines de ces questions en suspens sont importantes pour la Catalogne et a ajouté que « nous devrons pouvoir les clôturer à un moment donné ».

PACTE SUR LES MIGRATIONS

Après avoir défendu le pacte sur la migration et l’asile conclu sous la présidence espagnole du Conseil de l’UE, Prieto a prévenu que ce serait « le grand défi de ce siècle », entre autres questions comme la transition écologique.

« Mais le pacte migratoire affectera le monde entier, notamment en Europe. Personne ne risque sa vie en traversant la Mauritanie ou le Sénégal vers les îles Canaries, en risquant sa vie, sachant qu’il a 50% de chances de mourir », a-t-il souligné.

C’est pour cette raison qu’il a souligné qu’il s’agit d’une question qui doit être abordée et a ajouté : « La politique est l’art du possible, et dans ce cadre l’impossible est réalisé ».