L'extrême droite remporte la France et obtient plus de deux fois plus de voix que la liste Macron, selon les sondages à la sortie des urnes.

MADRID, le 9 juin (EUROPA PRESS) –

Le Groupe National, fleuron de l'extrême droite en France, aurait réalisé les pronostics de victoire aux élections européennes, avec une victoire confortable qui consolide ses aspirations à d'autres épreuves électorales et reflète l'usure de la coalition promue par le président. .Emmanuel Macron.

Le parti fondé par Jean Marie Le Pen et rebaptisé pour attirer de nouveaux électeurs a rassemblé entre 31,5 et 32,4 pour cent des voix, contre 15,2 pour la liste Renaissance, pilier de la famille libérale européenne, selon des sondages à la sortie des urnes publiés par les médias. .

Le Rassemblement national réédite ainsi sa victoire sans précédent de 2019, alors qu'il y a cinq ans, l'avantage de la liste Macron était de moins d'un point de pourcentage et d'un seul siège. Dans cette épreuve, la troisième place était occupée par Europa Ecologie Les Verts, tandis que les socialistes étaient relégués à la sixième place.

Aujourd'hui, le Parti Socialiste a réussi à revenir et à se placer à la troisième place, dans sa course particulière pour se présenter comme une alternative et dépasser les Républicains, membres de la famille populaire en Europe. Les sondages le situent à environ 14 pour cent.

Derrière eux se trouvent La Francia Insumisa, qui représente environ 10 pour cent, et désormais à un chiffre, Los Republicanos, le fleuron du centre-droit en France depuis des années.

Les élections présidentielles de 2027 sont déjà dans le viseur de tous les partis, où l'extrême droite aspire à faire son dernier bond à l'Elysée. Ce n’est pas pour rien que l’extrême droite Marine Le Pen a déjà réussi à se faufiler au second tour des élections de 2017 et 2022.