Les 27 s'accordent sur le cadre de négociation pour ouvrir les négociations d'adhésion avec l'Ukraine et la Moldavie

BRUXELLES, le 14 juin (EUROPA PRESS) –

Vendredi soir, les États membres de l'Union européenne sont parvenus à un accord sur le cadre de négociation pour l'adhésion au bloc de l'Ukraine et de la Moldavie, étape préalable au lancement des négociations d'adhésion à l'UE, dont le coup d'envoi a été donné fin juin.

« Les ambassadeurs auprès de l'UE sont parvenus à un accord de principe sur les cadres de négociation pour l'ouverture des négociations d'adhésion de l'Ukraine et de la Moldavie », a confirmé la présidence belge du Conseil sur les réseaux sociaux.

Dans ce sens, il a ajouté qu'il convoquerait les premières conférences intergouvernementales avec les deux candidats le 25 juin, parallèlement à la réunion des ministres des Affaires européennes à Luxembourg.

Cet accord intervient après avoir surmonté les réticences de la Hongrie, qui exigeait de l'Ukraine davantage d'engagement en faveur des droits des minorités. « C'est un autre moment historique et un autre signe très clair de notre engagement total et ferme envers l'Ukraine », ont indiqué des sources diplomatiques après avoir pris connaissance de l'accord du 27.

Il y a une semaine, la Commission européenne a donné son avis favorable à l'ouverture des négociations d'adhésion avec l'Ukraine et la Moldavie, estimant que les deux candidats ont achevé les réformes prioritaires fixées par Bruxelles en 2022 et que les conditions sont donc réunies pour entamer leur adhésion au bloc.

Le cadre de négociation est la structure juridique sur laquelle reposent les négociations d'adhésion avec l'Union européenne ; il se compose de 35 chapitres, qui couvrent toute la législation de l'UE.