Le PP propose au Congrès d'utiliser 300 milliards de ressources russes pour reconstruire l'Ukraine


Dossier – La présidente du Congrès des députés, Francina Armengol ; le président de l'Ukraine, Volodimir Zelensky, et le président du Sénat, Pedro Rollán, au Congrès des députés, le 27 mai 2024, à Madrid (Espagne). – Alejandro Martínez Vélez – Europa Press – Archive

Le PP proposera au Congrès que les 300 milliards de dollars d’actifs russes gelés soient utilisés par l’Union européenne pour reconstruire l’Ukraine après l’invasion russe.

Cela se reflète dans une proposition non légale que le parti d'Alberto Núñez Feijóo présentera à la séance plénière du Congrès pour débat et vote ultérieur. Dans ce document, ils avertissent que l’invasion russe du territoire ukrainien a non seulement causé des milliers de victimes humaines, mais a également causé de graves dommages à l’économie, à l’agriculture et aux villes.

« Les attaques aériennes et les bombardements ont détruit des bâtiments résidentiels, des écoles et d'autres bâtiments publics », affirment-ils dans l'initiative, rapportée par Europa Press, et ils soulignent également que parmi ces dégâts figurent également de multiples infrastructures « clés », comme les infrastructures électriques, affectant non seulement à l'industrie mais aux conditions de vie de la population.

En ce sens, ils considèrent le soutien international comme « crucial » pour le redressement du pays, compte tenu de l'ampleur des destructions et des perturbations économiques, puisque le coût estimé par la Banque mondiale est de 486 milliards de dollars.

RÉPONSE « COMPLÈTE » À L'UKRAINE

Pour cette raison, le « populaire » exhorte à « intensifier » les efforts et à démontrer une réponse « complète » pour aider l’Ukraine à gagner cette guerre et en plus de proposer que les 300 milliards de dollars d’actifs russes soient utilisés pour la reconstruction de l’Ukraine.

Ils exigent également une condamnation de la guerre d'agression russe « injustifiée et illégale » contre l'Ukraine et des déportations forcées de la population civile ukrainienne, en particulier les déportations d'enfants vers la Russie et la Biélorussie. Ils exigent également que l'exécutif exige que le gouvernement de Vladimir Poutine cesse immédiatement les hostilités contre l'Ukraine et retire l'armée russe du territoire.

Enfin, dans les deux derniers points de l’initiative, ils préconisent de reconnaître le leadership du président ukrainien Volodimir Zelensky et de continuer à soutenir l’Ukraine militairement, économiquement et politiquement.