Le PP affirme que le congé de Reynders « ne change rien » à la médiation européenne pour le renouvellement du CGPJ

MADRID, le 15 avril (EUROPA PRESSE) –

Le porte-parole du PP, Borja Sémper, a soutenu ce lundi que l'avance du congé du commissaire à la Justice à Bruxelles, Didier Reynders, ne change rien à la médiation de l'Union européenne pour le renouvellement du Conseil général du pouvoir judiciaire (CGPJ). ), tout en affirmant que son parti s'engage à ce que ces conversations se déroulent « indépendamment » du calendrier électoral.

« Nous restons attachés à ces négociations, quelle que soit la personne désignée. Il ne s'agit pas de la personne elle-même, de M. Reynders ou de quelqu'un d'autre, mais du rôle que joue l'UE. Par conséquent, nous ne craignons pas que M. Reynders ne poursuive cette démarche. rôle, car nous sommes absolument convaincus qu'il y aura un autre commissaire pour le remplir », a proclamé Sémper lors d'une conférence de presse depuis Gênes.

Et Reynders a avancé de dix jours le début de son congé en tant que commissaire à la Justice à Bruxelles pour se concentrer sur sa campagne pour prendre la direction du Conseil de l'Europe, ce qui laisse en suspens la médiation qu'il avait assumée entre le Parti populaire Parti et le PSOE pour tenter de débloquer le renouvellement du Conseil Général du Pouvoir Judiciaire (CGPJ).

Dans ce contexte, Sémper a souligné que « l'important est de continuer à avancer » dans ces conversations, que Reynders ou un autre commissaire européen continue à jouer le rôle de médiateur dans ces négociations avec le gouvernement.

Des sources de 'Génova' précisent que le PP n'a pas parlé avec Reynders suite à cette avance de son congé et soulignent que « l'important » est de parler avec le ministre de la Justice, Félix Bolaños, pour voir s'il est ouvert à la dépolitisation de la Justice.

QUEL QUE SOIT LE CALENDRIER ÉLECTORAL

Lorsqu'on lui a demandé s'il préférait se réunir la semaine prochaine ou une fois passé tout le cycle électoral du Pays basque, de la Catalogne et des élections européennes, Sémper a défendu que les engagements du PP « sont indépendants du calendrier électoral ».

« Le moment ne nous importe pas, nous nous sommes engagés à négocier et à parvenir à un accord et nous nous y engageons », a ajouté le porte-parole du « populaire », sans toutefois préciser de date précise pour ces conversations.

En tout cas, le porte-parole du « populaire » a affirmé avoir une « réelle volonté » de se mettre d'accord sur les deux aspects qui sont sur la table. « Nous restons prêts, la même volonté que nous avons exprimée au début de ces conversations, la même volonté », a-t-il déclaré.