L'accord commercial entre l'UE et le Kenya entre en vigueur pour ouvrir les marchés et stimuler les investissements

L'accord de partenariat économique signé entre l'Union européenne et le Kenya en décembre 2023 pour dynamiser le commerce bilatéral et encourager les investissements dans ce pays africain entrera en vigueur ce lundi.

L’accord vise à créer un cadre stable et une sécurité juridique favorisant les investissements à un moment où le bloc communautaire cherche à renforcer son influence en Afrique face à des concurrents tels que la Chine.

Le texte comporte un chapitre spécifique consacré à la coopération économique et au développement axé sur l'amélioration de la compétitivité de l'économie kenyane.

L'accord donne un accès au marché de l'UE sans droits de douane ni quotas pour toutes les exportations kenyanes – à l'exception du matériel de défense – ainsi qu'une ouverture partielle et progressive du marché kenyan aux importations en provenance de l'UE, bien qu'il puisse exclure certains produits sensibles de la libéralisation. Il introduit également un mécanisme de règlement des différends.

Selon les données de la Commission européenne, qui négocie les accords commerciaux avec les pays tiers au nom des Vingt-Sept, l'UE est la première destination des exportations du Kenya et le deuxième partenaire commercial de ce pays, avec un volume de 3,3 milliards d'euros. dans les échanges commerciaux en 2023.

Il s’agit également de l’accord le plus ambitieux négocié avec un pays africain en termes de durabilité et peut servir de modèle pour d’autres accords commerciaux durables. Ces engagements comprennent des dispositions contraignantes sur le travail, l'égalité des sexes, l'environnement et la lutte contre le changement climatique.